Moscou : guide pratique

Pour notre voyage en Russie notre choix s’est porté sur trois destinations ; Moscou et Saint-Pétersbourg les deux villes phares du pays et l’île d’Olkhon en Sibérie pour découvrir le lac Baikal. Découvrez dans cet article notre passage à Moscou.

Comment se rendre dans le centre de

Moscou ?

Pour commencer Moscou compte trois aéroports : l’aéroport Domodedovo, l’aéroport Cheremetievo et l’aéroport de Vnoukovo. Nous sommes arrivés à l’aéroport Domodedovo, pour en savoir plus sur notre voyage en avion (prix, compagnie, durée), rendez-vous ici.

Nous sommes arrivés à l’aéroport Domodedovo il est à 42 km du centre, c’est le plus excentré. Le plus simple pour se rendre en ville c’est l’aéroexpress : un train qui vous amènera de l’aéroport au métro. Le train est indiqué dès la sortie de l’avion, très facile d’accès. 

À retenir :

  • Il passe toutes les 30 minutes de 5h15 à 0h30
  • Il vous amène jusqu’à la ligne numéro 5 du métro, la marron, à l’arrêt Paveletskaya « Павелецкая »
  • La ligne 5 est une ligne un peu spéciale, elle forme un cercle sans terminus ni départ elle croise toutes les autres lignes de métro vous pourrez donc vous rendre où vous voulez ensuite
  • Le billet coûte 500 roubles

Si vous êtes deux, achetez le billet « Duo ». Il coûte 850 roubles au lieu des 1000 pour deux billets.

De la ville à l’aéroport :

Rendez-vous directement à l’arrêt Paveletskaya sur la ligne 5. L’aéroexpress est ensuite très bien indiqué il vous amènera directement à l’aéroport.

Comment se déplacer ?

Le métro c’est la bonne alternative ! La ville est très grande et il est difficile de faire beaucoup à pied, le métro n’est pas très cher et plutôt bien fait. Il faut surtout avoir un plan avec les arrêts en cyrillique et en alphabet latin (à l’entrée de toutes les stations, prenez-le en photo !). Le mieux est de télécharger l’application Yandex metro : vous rentrez le nom de votre arrêt en alphabet latin, elle trouve ensuite toutes les infos utiles.

À retenir :

  • Un voyage coûte 55 roubles 
  • Les tickets s’achètent à toutes les stations de métro

« Si vous restez plusieurs jours la carte Troïka pourrait vous intéresser elle coûte 50 roubles à l’achat et grâce à elle vos trajets ne vous coûteront plus que 32 roubles »

https://russiable.fr/carte-troika-moscou/#Combien_coûte_la_carte

Que faire, que voir sur place ?

Nous n’avons pas passé beaucoup de temps à Moscou (seulement deux jours et une nuit) et pour tout vous dire ce n’est pas la ville que nous avons préférée… Avec ses 12 millions d’habitants Moscou est très loin de ce qu’on a l’habitude de découvrir. Nous lui avons trouvé moins de charme que Saint-Pétersbourg. Malgré ça il y a quand même des endroits qui valent vraiment le détour :

La place rouge et la cathédrale de Basile-le-Bienheureux

C’est de loin ce que j’ai préféré à Moscou. Nous n’avons pas fait le Kremlin par manque de temps, nous avons décidé de seulement nous balader sur la place rouge pour aller admirer la magnifique cathédrale de Basile-le-Bienheureux.

Nous avons eu la chance d’y être quelques jours avant noël et nous avons pu profiter des marchés de Noël qui donne à la place une ambiance féerique. 

Y aller : Arrêt Ploshtchad Revolyutsii « Плош Революшнс », ligne 3 (bleu foncé)

Si vous y êtes à la même période que nous, faites un détour par la Galerie GOuM à quelques mètres. Les décorations de Noël valent vraiment le détour

Le parc Gorki

C’est mon deuxième coup de cœur après la cathédrale. À la façon de Central Park à New York, c’est le principal refuge naturel de MoscouPour l’hiver une immense patinoire y est installée elle fait le tour de tout le parc. Plein de petites cabanes prennent place dans le parc à la manière d’un marché de noël.

J’ai vraiment adoré l’endroit, si vous aimez le patin n’hésitez plus !

Y aller : Arrêt Oktyabrskaya « Октябрьская », ligne 5 (marron) ou 6 (orange)

Le musé du Goulag

Nous avions d’abord décidé de nous rendre au musée des beaux-arts Pouchkine. Arrivés devant il y avait plus d’une heure d’attente et nous n’avions déjà pas beaucoup de temps sur place… Un peu déçus nous nous sommes rabattus sur le musée du goulag et nous avons adoré !

Le musée est très moderne, les différents supports utilisés (écrit, film, réalité virtuelle, enregistrement audio) rendent la visite d’autant plus intéressante. Cet endroit sert autant d’espace de documentation que de mémorial dédié au million de personnes ayant péri dans les camps.

Y aller : Arrêt Dostoyevskaya « Достоевская », ligne 10 (vert clair)

Le gros point fort est que tout est traduit en anglais. Comptez entre 150 et 300 roubles pour la visite

Crédit photo : idea guide.ru

Où manger ?

Nous n’avons pas énormément découvert de restaurants à Moscou puisque nous y avons été que très peu de temps mais s’il y en a un que je ne peux que vous conseiller, c’est le Delicatessen.

La cuisine est excellente mais par-dessus tout c’est l’ambiance du restaurant qui vaut le détour. Je ne vous en dis pas plus pour ne pas gâcher l’effet de surprise… (ne tentez pas d’y aller sans GPS il est très difficile à trouver

Y aller : Sadovaya-Karetnaya Ulitsa 20, arret Tsvetnoï Bulvar « Цветной бульвар », ligne 9 (grise) 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *